post

MA (modeste) contribution au #MariagePourTous

Ce blog n’est pas le lieu idéal pour exprimer des opinions personnelles ou politiques,  surtout depuis les 12 mois derniers.

J’en ai fait de préférence une place pour évoquer des sujets professionnels, développement de Valvernet oblige : on y parle #ecommerce, commerce, réseaux sociaux, business, conseil aux marchands en ligne. C’est parfait ainsi et cela ne changera pas pour le moment.

De surcroît, comme dans toute occasion de rencontre amicale ou familiale, les sujets de religion, de politique ou d’argent ne sont pas les bienvenues : ce blog reste un lieu de partage, d’échanges, d’écoute. Sauf que…

Sauf qu’il est bon parfois de donner son avis, même si il est différent, peu opportun pour le business, hors de propos des thèmes habituels. Il faut que ce soit important, c’est le cas. En particulier parce que le moment est important sur un plan politique, citoyen, pour la société. Je sors donc de ma réserve pour ce billet.

Le mariage pour tous, quel est le problème ?

Le débat n’est pas pertinent

En élisant François HOLLANDE, la décision était quasiment prise : ce point faisait partie du programme et il est normal que le dossier suive son cours. Le débat est intéressant et passionnant s’il est argumenté, construit. Mais face à l’obstruction systématique de certains parlementaire, il a été considérablement dégradé. Les opinions adverses, respectables, ont été amoindries par des propositions et des propos d’arrière garde. Dommage. Surtout que les questions de PMA par exemple, méritent d’être creusées encore.

Les amalgames sont trop nombreux

Le niveau du débat a été considérablement abaissé par les amalgames qui ont été faits dans les medias et sur les réseaux sociaux : étiquetage hâtifs des uns ou des autres : catho, réactionnaire, droite/gauche, que sais-je… Alors que la question de préférence sexuelle ou de choix sur cette question dépasse largement les clivages habituels. Ignoble (sans noblesse) est le mot qui convient le mieux à cette manière de procéder. Le débat à été réduit à une valse des étiquettes des uns ou des autres.

La société a changé #OuPas

Ce qui m’a le plus surpris, je dois le dire, est cette volonté farouche de se marier pour une partie de la population. J’ai grandi dans les années 70 et 80 : le mariage était un truc ringard, très connoté religieusement, bourgeois, réactionnaire. Je n’aurais jamais imaginé un tel retour sur le devant de la scène de la vieille institution…

Mes idoles n’étaient pas mariées, celle des courants musicaux des années 80. Je ne parle même pas de Frankie goes to Hollywood ou des Depêche Mode que j’adorais (et encore toujours). Mais même Elton John a fini par y passer, après avoir viré caniche abricot, certes 🙂 Ce n’était ni dans l’air du temps, ni gay du tout !

Elevé catho puis éloigné, versé sur l’exégèse, l’œcuménisme, l’étude de nos racines historiques et judéo-chrétiennes de l’institution comme ses paradoxes ne m’avaient pas échappé : merci à Michel SERRES d’avoir rappelé nos fondamentaux et leurs contradictions (« Le mariage gay est réglé depuis 2000 ans » ou encore « L’adoption est la Bonne Nouvelle de l’Evangile« ). J’ai ri, acquiescé, admiré son talent à démonter/démontrer les enchevêtrements dans nos racines mentales, freudiennes, familiales… avec l’excellent commentaire de Paul DURAND sur l’adoption (merci et bonjour Paul, note très personnelle).

Donc, j’espérais en silence. Et mon espoir n’a pas été déçu aujourd’hui, en l’espèce par l’intervention télévisuelle à l’assemblée d’une personne portant autorité, femme et noire de surcroît (si cela devait être mentionné pour les étiqueteurs de tous poils).

Madame Christine TAUBIRA, notre Ministre de la Justice a été percutante

Qu’elle soit remerciée…


Retrouvez l’intégralité de l’intervention de… par LCP

 

post

Optimisez vos publications Facebook #infographie

Le fameux « reach », se mérite !

La portée de vos publications Facebook est variable, l’optimiser est vital. Voici une infographie destinée à vous rendre efficace dans vos posts, de manière simple et astucieuse. En effet, ces quelques trucs sont applicables facilement sur Facebook pour être vu et avoir un maximum d’interactions avec votre communauté.

Le post Facebook idéal comporte

  • Un émoticon, surtout le 😀 qui génère 138% d’interactions en plus
  • Moins de 80 caractères pour être plus impactant
  • Un invitation à Liker, partager, etc. plutôt que qu’à acheter, valider, etc.
  • Une demande explicite à une action comme le partage. Les fans répondent 7x plus positivement par l’action quand on leur demande.
  • Idem pour commenter. Ne pas hésiter à proposer de le faire car cela multiplie par 3,3 le résultat.
  • le mot « Gagnant » ou « Gagne » ou « Cadeau ». On est sur des stats US, cela se voit 🙂 mais cela n’empêche pas de tester
  • Des URLs longue, qui indiquent la destination du lien (raccourcisseur déconseillé donc)
  • Des questions ? Posez des questions
  • Des invitations à trouver une légende à une image, très motivant et engageant pour le visiteur
  • Et pour finir, les fameux posts « à trous » ou le lecteur est invité à remplir les blancs.

Je vous – – – – – – –  à remplir les blancs ? Partagez ce post autour de vous 😀

optimiser publication facebook valvert

Merci à Journal-Facebook pour cette idée d’article sur « Quelques chiffres pour améliorer vos publications Facebook ».

 

post

Commerce, e-commerce et réseaux sociaux, CCI Paris du 23 janvier

Vous trouverez ci-dessous le fichier de ma présentation à l’Atelier de l’Echangeur CCI Paris de la semaine dernière. Le spectacle était plutôt dans la salle mais voici quand même un support qui j’espère vous sera utile.

Il manque un point intéressant soulevé par un participant. Je n’aurais pas cru utile d’aller jusque là mais cela s’impose : la curation. Nous avons évoqué l’utilité d’étoffer sa stratégie de contenu, de renforcer votre travail éditorial auprès de vos contacts et donc d’utiliser des outils de curation comme Scoop’It ou Paper.ly.

Valvernet vous accompagne dans le management de votre communauté, votre visibilité, la génération de trafic pour votre boutique IRl ou en ligne. N’hésitez pas à me consulter.

Je remercie l’agence Dagobert pour sa présentation sur le F-Commerce, très explicite…

post

Faire du e-commerce sans Google Plus, inimaginable !

La spéculation intellectuelle sur le « bon » réseau social à utiliser pour le e-commerce est stérile.

Il est utile, voire indispensable, de  jouer des différents instruments à votre disposition. Si votre blog est votre chef d’orchestre qui distribue les partitions et ordonne aux interprètes, Google Plus est votre cantatrice ou votre piano soliste. Il soutient la mélodie, anime le choeur, couvre les autres instruments de sa voix forte.

N’écoutez pas les critiques sur la soit-disant impopularité de Google Plus

Ce réseau ne cesse de grimper, vous donne une excellente visibilité en termes de référencement, il est aussi très pratique à utiliser. Sa version mobile est une vraie tuerie qui donnera surement du fil à retordre à Pages Jaunes un de ces jours.

Envisagez aussi la qualité donnée à votre contenu : authoring, géolocalisation.

L’infographie ci-dessous offre une excellente synthèse des avantages de Google Plus, a fortiori pour le e-commerçant. A vous de jouer, ou à Valvernet de vous y aider. Je suis là pour ça !google plus ecommerce

 

 

post

Merci à @Orange suite au slaming corrigé

Il y a une semaine, ma ligne ADSL/TV/Téléphone était coupée par un slaming et j’étais furieux. orange degroupage sauvageJe ne comprenais pas comment Orange avait pu laisser « filer » ma ligne et me laisser en plan…

Il me faut remercier les équipes d’Orange qui se sont mobilisées pour restaurer la ligne en très peu de temps.

Je vous explique ci-dessous comment ceci est possible. Mes remerciements vont à :

  • Les personnes de la boutique Orange de Salon, parfois un peu débordés (ce cas arrive 3/4 fois par semaine !) mais toujours courtois et professionnels. Bravo !
  • Monsieur PETIT, le technicien Orange qui a tout coordonné et assumé, me rappelant le lundi matin aux aurores. Bravo et merci Monsieur !
  • Le compte twitter @Orange_Conseil, la manière la plus rapide peut-être de prévenir d’un souci et d’avoir un contact.
  • Enfin, je ne sais pas si je peux les citer, les lutins d’Orange présents sur les réseaux sociaux, ou connus IRL, qui ont je pense donné quelques coups de pouce pour que tout avance à grande vitesse.

En passant, je dois mentionner la qualité du contact, le professionnalisme et l’amabilité de toutes ces personnes qui ont accompagné mon parcours de pitbull sans réseau 🙂 C’est toujours sympa, venant d’une société dont on a pu raconter pas mal de choses….

Quelques trucs à savoir sur le dégroupage sauvage ou slaming

  • Si votre ligne est éligible, il peut être accompli en quelques heures par l’opérateur que vous avez choisi pour migrer
  • Ce dégroupage sauvage peut vous arriver sans que vous ne le demandiez, c’est du slaming. Votre opérateur n’y peut pas grand chose
  • Votre opérateur doit vous fournir les informations sur le demandeur du transfert. Orange ne m’a toujours pas donné ces infos…
  • Une simple demande, malveillante aussi, sur un site de concurrent peut provoquer ce transfert. La mauvaise blague.
  • Quand cela vous arrive il faut porter plainte à la gendarmerie qui doit suivre une procédure pour monter un dossier complet et porter plainte pour dégroupage abusif.

 

post

Le potentiel #ecommerce du Graph Search Facebook

Interroger Facebook pour savoir ce que vos amis recommandent… Est-ce révolutionnaire ?

Ou plutôt, quel apport pour les commerçants en ligne ? Voila la question posée simplement par Get Elastic dont je m’inspire librement pour ce billet résumé. La fonctionnalité de Graph Search va être déployée progressivement : il faut en profiter pour se préparer.

D’un point de vue commercial, ce qu’on peut attendre de la recherche Facebook ?

Booster le bouche à oreille

Dans vos amis FB vous avez des experts de ceci ou bien de cela : au lieu d’aller le questionner directement, recherchez « Casque audio » et Facebook vous indiquera qui de vos amis conseille tel ou tel modèle… Basique, pratique.

Merchandising (et conseil par les personas)

Pour les marketeurs, choisir les bonnes combinaisons de cross selling, de préconisations faites par leurs CM par le truchement de « personas » est toujours délicat : évident au départ, difficile par la suite quand il faut trouver un second souffle. Votre veille et la validation de tendances « croisées » vous y aidera.

Stratégie publicitaire

Même effet de « croisement » par affinités, mais avec les marques et les supports pub ou émissions et titres cette fois : A partir de mots clés, vous allez pouvoir trouver quels profils/personnes ont des affinités communes et améliorer vos ciblages.

Ressources humaines

Moins e-commerce et plus éloigné du sujet, lors d’un recrutement vous pourrez valider tel ou tel intérêt revendiqué ou dénicher la perle rare dans les amis d’amis.

Optimiser la recherche dans le Graphe Facebook ?

Pour être bien trouvé, vous pouvez simplement essayer de placer un maximum d’informations dans le Graph Social. Pour aller plus loin que des boutons de partage dans vos fiches produits et sur vos pages d’accueil, mettez à jour fréquemment vos pages fan avec des billets suscitant l’engagement. Boostez vos pages de site marchand qui ne sont pas liées au produits mais au marketing, à la réassurance.

Poussez au partage de tout votre contenu qui a un intérêt à être trouvé.

Produits potentiellement à venir autour du Social Graph pour votre business

Il se pourrait que les administrateurs de pages puissent interroger le Social Graph pour mieux connaître leur fans…

Plus évident, Facebook songerait à proposer aux marques de sponsoriser les résultats ou d’acheter des places ou de la visibilité dans les classements. La mention de sponsor apparaîtrait évidemment.

Pour aller plus loin, Facebook proposerait aux administrateurs de pages l’envoi de messages ciblés vers des fans d’autres pages avec leur permission : série TV, jeux vidéo, musique…)

Le potentiel est immense, mais une question demeure : les utilisateurs de facebook attendent-ils une fonction de recherche pour l’utiliser ? Ou est-ce une initiative de Facebook juste destinée à se faire mousser ?

post

Facebook Social Search, l’Open Graph et le #ecommerce

Facebook annonçait  le 16 janvier la « recherche sociale ».

Elle sera bientôt disponible pour tous et n’est qu’en béta test pour le moment. Benoît Gaillat sur Info-Ecommerce.fr nous livre ce matin une réflexion pertinente sur ce qu’on peut attendre du Scial Search Facebook sur les sites de commerce… Je vous conseille de lire cet article pertinent sans tarder si vous êtes e-commerçant. Je me permets quelques réflexions impertinentes 🙂 en passant.

Une mise à niveau pour Facebook, mais une originalité

Autant le dire simplement, Facebook vient de loin avec sa recherche. Ne lui jetons pas la pierre, indexer de telles quantités de documents, textes, images, événements, interactions… est un défi surhumain. L’ampleur du chantier est inimaginable, d’autant que loin de considérer simplement le volume actuel à indexer et filtrer il faut rattraper un vague qui grossit de jour en jour. Imaginer un surfer qui emmènerait ses appareils de muscu sur sa planche en ramant comme un fou en franchissant la barre. C’est un peu ça !

L’originalité ? Pas forcément celle de vous donner les MEILLEURS résultats ABSOLUS… mais RELATIFS à ce qu’aiment vos amis, aux lieux que vous avez visités, etc. en se basant sur votre historique, votre réseau, vos interactions.

Des choux et des carottes

Le point de vue du commerçant est spécifique quant à l’indexation. Il faut AIDER les moteur/plateforme à vous voir. Quoi ? Certains vont s’insurger, prétextant de se faire déjà racketter… Non non non, il faut juste comprendre comment cela fonctionne et que c’est exactement pareil pour Google. 4 possibilités vous sont offertes :

  1. Vous êtes « important » : Facebook ou Google vous placent naturellement devant
  2. Vous êtes modeste mais vous avez de l’argent (beaucoup) : Vous payez de la visibilité chez l’un ou l’autre
  3. Vous êtes futé : vous travaillez votre visibilité.
  4. Vous ne faites rien : n’espérez rien

Goorgle search microformats balisageOr, le challenge est d’obtenir du trafic le moins cher possible. Comment ? En aidant le moteur de recherche. Chacun tâtonne, mais la voie la plus prometteuse consiste à proposer aux éditeurs (vous ! Ecommerçants par exemple) de qualifier leurs données : avec le Social Graph, chez Facebook, avec les microformats pour Google. Il s’agit de disposer des balises qui précisent la nature des données à indexer : on parle de web sémantique.

Exemple : je publie des recettes de cuisine avec des RDV pour les visiteurs de mon blog. Les fiches de recettes sont classées comme telles, les RDV sont aussi reconnus comme des événements, mon identité d’auteur également ainsi que les notes attribuées à mes recettes. Ce qui facilite la recherche : on me trouve plus facilement.

Ne pas y être ? Danger

Si vous avez lu ce qui précède, c’est une évidence : vous devez publier en qualifiant, balisant, détaillant, greffant les outils sociaux et d’indexation le mieux possible. C’est un visage assez peu connu des apports des réseaux sociaux : on a trop l’habitude de raisonner en quantitatif (volume de trafic apporté par Facebook, par exemple) par rapport aux bénéfices secondaires, porteurs d’avenir, sur le long terme.

Ne pas y être c’est aussi sous estimer les interactions qui vous qualifient comme « pertinent » pour les moteurs et vous rattache à des thématiques précises…

La question cruciale reste sur le comment m’y mettre ? Mon travail est-il de bonne qualité ? Quel est le degré d’urgence ?

Une réponse que doit vous apporter votre éditeur, votre conseil ecommerce.

post

Dégroupage abusif chez Orange, la misère #slaming

orange slaming degroupage abusif

Ma ligne ADSL Orange a été coupée hier 18/01/2013 sans demande de ma part

privant le foyer/bureau d’accés internet, TV, fixe. Cet abonnement est chez chez Orange et nos factures sont payées normalement. Il s’agit d’un abonnement domestique. Je dois le passer en Orange Pro depuis un moment… puisque nous sommes 2 à travailler à domicile.

Edits : 19/01 10:20 puis le 19/01 15:50

Il s’agit de « slamming » ou dégroupage abusif

En fait je découvre la notion. C’est apparemment 9box qui a pu passer une commande au serveur de lignes pour reprendre notre abonnement… sans notre accord ou demande et sans qu’Orange ne retienne cette précieuse ligne. Sachant que :

  • Nous sommes en dégroupage total.
  • Orange ne nous communique pas d’où émane la demande, qui a pu passer cette commande et pourquoi.
  • Orange demande 10 jours pour rétablir la configuration initiale.
  • Orange nous balade de service commercial en service technique sans donner de solution d’attente, ni d’explication.
  • Ce n’est pas normal de devoir répéter à chaque fois l’historique complet du dossier et de décliner coordonnées complètes sans que cela soit noté proprement dans le dossier client.

Est-il illégitime d’exiger d’Orange :

  • Le rétablissement immédiat de ma ligne
  • Ou une solution d’attente (clé 3G ou 4G, autre ligne)
  • Des explications sur ce qu’il s’est passé
  • Être bien traité globalement par Orange : chaque opérateur est charmant mais incapable d’agir en vue de rétablir le service, de fournir des explications et de décider.

A cette heure :

  • Un paquet de coups de fil
  • Une procédure de rétablissement sous 10 jours lancé au service technique
  • Pas d’intervention terrain, la ligne ayant été « sauvagement écrasée » (dixit Orange)
  • Pas de prêt de clé 3G, à moi d’aller négocier cela en boutique Orange (le service technique ne veut pas donner de bon)

Bilan : je suis extrêmement embêté professionnellement avec un WE de travail un peu chargé à gérer en connexion foraine (mon abonnement SFR mobile) et peut-être une clé Orange si la boutique fait un geste…

Que faire en cas de dégroupage abusif #slaming ?

Le Journal Que Choisir nous indique la procédure à suivre au Civil en cas de dégroupage abusif pour se faire indemniser de la part de la société ayant détourné la ligne. Il faut savoir que la société qui gère votre abonnement et le « laisse filer » peut également être inquiétée auprés du juge civil pour son manque de vigilance.

l’opérateur est tenu par son obligation contractuelle de fournir à son abonné l’accès au réseau et au service téléphonique car selon l’article 1134 du Code civil, « les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites ». Mais c’est l’irruption d’un tiers dans l’exécution de ce contrat qui a modifié la situation contractuelle de l’abonné en en faisant une victime du dégroupage à tort de sa ligne téléphonique. La responsabilité délictuelle du tiers est évidemment de nature à être proprement engagée.

Cependant, l’ARCEP à de nombreuses reprises, a rappelé les opérateurs à l’ordre :

L’Autorité rappelle d’ores et déjà aux opérateurs qu’en cas d’écrasements à tort des services d’un de leurs clients, ils doivent procéder gratuitement et dans les meilleurs délais au rétablissement de ces services.

Il faut donc regrouper un maximum d’informations pour entamer les procédures nécessaires et ne pas se contenter du « geste » commercial proposé.

Situation à 10:20 le 19 janvier

  • Mon fils a passé plusieurs heures au téléphone hier, sans solution…
  • En attente du prêt de Orange Boutique. J’aurais souhaité une intervention terrain.
  • En attente des informations sur le dossier : qui a slamé, comment ? Orange est au abonnés absents et j’aimerais un retour. Personne ne me donne ces informations.
  • Préparation du dépôt de plainte Bourdon/Orange et Bourdon/SFR 9box (apparemment)
  • Communication du dossier sur les réseaux sociaux : sommes-nous nombreux ? Qui agit pour que cela cesse ? Comment obtenir gain de cause ?

Situation à 14:50 le 19 janvier

  • après 2h au moins à attendre patiemment à la boutique Orange (sous effectif mais grande amabilité, en particulier de la directrice d’agence de Salon de Provence), j’ai eu une clé 3G
  • Clé 3G installée, on promet 3Mb/s, nous verrons (je vais l’utiliser uniquement pour les travaux pro) (mon fils ne jouera pas au MEUPORG pendant qq jours)
  • Il n’y a pas d’accès au réseau Orange public accessible depuis l’appartement (murs béton, etc.) mais cela passe un peu. Vraiment du dépannage…
  • Orange n’a pu me donner aucune information sur les circonstances du dégroupage sauvage, mais la ligne est « détruite » (dixit Orange)
  • NB : on m’a demandé une caution de 99€ pour la clé, bon…

 

Je reste bien évidemment à l’écoute de vos conseils en tous genre,  C’est à vous…

post

Vers un bon brief #ecommerce… et au-delà !

Et si vous vouliez préparer un vrai brief ?

Vers un bon brief ecommerce et au dela : cahier des charges

En réaction à mon billet d’humeur d’hier (Le brief ecommerce de merde), il me paraît nécessaire de mettre en avant de bonnes pratiques préalables à la construction d’un site ecommerce. Bâtir un site est un projet à part entière, même si le site « n’est que » la cheville ouvrière d’une entreprise, un media entre l’offre d’une entreprise et son marché.

Le cahier des charges, point de départ d’un bon pied projet

Le mode projet (des objectifs, des délais, des moyens humains – techniques et financier – entre autres) suppose de jeter noir sur blanc, de décrire le plus précisément vos attentes et la manière de les combler. Une étape-clé préalable est quasi incontournable : le cahier des charges.

Comment rédiger un cahier des charges ? je vous ai déniché une présentation pédagogique, d’un abord simple et informatif pour répondre à la préparation de ce cahier des charges ecommerce.

Un sujet que nous aborderons à nouveau tant il est important.