#ManuelaMarseille @ManuelDiaz #talk le 30 sept. 2015 @EMDmanagement « Tous digitalisés. Et si le futur avait commencé sans vous ? » #FTWKS @FrenchTechAM

RDV 18:00 le mercredi 30 sept. à l’EMD Management Marseille
Inscription

Manuel Diaz nous a scotché à #shake15 !

Voir la vidéo de son intervention à Shake15 en bas de cet article

#ManuelAMarseille 30 septembre 2015

#ManuelAMarseille 30 septembre 2015

Suite à une forte demande exprimée via les réseaux sociaux Manuel revient.

Le mot-dièse #ManuelAMarseille avait été trés largement relayée et décliné dans d’autres villes, Manuel avait promis de revenir : il tient sa promesse et nous fait le plaisir de reprendre la parole en public.

L’argument, ce que Manuel appelle Kodakisation, plutôt qu’Überisation, c’est de nous donner une lecture du présent et du passé pour imaginer un avenir : le numérique fout le bordel mais il est fécond, riche de potentielles évolutions…

Cette keynote sera aussi l’occasion d’échanger avec des professionnels du numérique, chefs d’entreprises, entrepreneurs. Le talk sera suivie d’une signature de l’ouvrage de Manuel (chut, c’est encore quasi confidentiel) puis d’un apéritif.

Inscription gratuite et obligatoire.

A propos de Manuel Diaz

Manuel Diaz, Président de l’agence de communication digitale Emakina.FR

En 1997, avec l’aide de son frère Carlos, Manuel Diaz crée à Limoges groupeReflect, une agence spécialisée dans la création de sites internet, qui s’impose rapidement comme leader sur le marché du Web participatif en France et sur le marché européen.

L’agence se rapproche en 2007 du groupe de communication belge Emakina. Manuel Diaz devient alors président du groupe en France.

En décembre 2011, Manuel Diaz, proche de l’industrie du luxe, fait l’ouverture de la conférence LeWeb’11 aux côtés du couturier Karl Lagerfeld, qu’il conseille pour la communication digitale de sa marque éponyme, et de Loïc le Meur, chef d’entreprise et blogueur français.

Le Figaro lui consacre un portrait le présentant comme « le Séguéla du numérique » et le magazine l’Optimum le fait figurer dans les 50 personnalités qui vont changer la France.

En Juin 2014, Manuel Diaz poursuit la stratégie de développement d’Emakina.FR avec l’acquisition de l’agence publicitaire créative TOY, agence aux clients prestigieux tels que Solaris, BIC, Attractive World, Sofinco ou encore la SNCF.

Avec le lancement en novembre 2014 d’une étude sur la brand experience, Manuel Diaz affirme sa vision différente des marques et de leur rapport aux consommateurs.

Manuel Diaz fait désormais partie du top 20 des dirigeants hexagonaux les plus influents sur Twitter et  anime un blog sur lequel il relaye et commente l’actualité numérique : www.manueldiaz.fr.

Site internet de EMAKINA.fr

La vidéo de Manuel DIAZ à #shake15

Shake 2015 – PLENIERE 11 from event2one on Vimeo.

ITW de Fabrice BOUTAIN, fourchette connectée par hapilabs.com #LeWeb12

Fabrice BOUTAIN a fondé aujourdhui.com, une référence dans le domaine de la forme et de la santé.

Sur LeWeb 2012, Fabrice nous présente la « HAPIfork« .

Cette invention est une fourchette connectée, destinée à favoriser le rééquilibrage alimentaire. Cet ustensile permet de prendre son temps et de pondérer la rapidité des repas : en effet, la vitesse est le principal talon d’Achille du (trop) gros mangeur.

L’inventeur de cet objet connecté est Jacques Lépine que l’on a eu aussi l’occasion de croiser sur LeWeb, avec Fabrice leur mot clé est : #EnjoyYourFood.

A découvrir sur le site des objets connecté pour la forme : HapiLabs.

Fabrice est originaire de Gujan-Mestras 🙂 ce n’est donc pas par hasard qu’il soit expert en forme et en santé : le Bassin d’Arcachon roxxx !

ITW de Olivier MOREAU, LicenceToBill (facturation SaaS) #LeWeb12

Olivier MOREAU édite un service de facturation complet destiné aux éditeurs de logiciels SaaS, Licence to Bill.

Ce James Bond (en Tuxedo sur son stand à LeWeb 2012, s’il vous plaît !) du logiciel en ligne rend un service appréciable : en effet, cette partie représente toujours une part de développement importante en termes de charge de travail pour les fournisseurs de solutions cloud.

Sa solution de « billing » se branche à la vôtre assez simplement et vous permet de gérer les abonnements de vos clients, leur dépenses, leurs réglements comme l’édition de factures. So simple!

La facturation SaaS est facile, à découvrir sur son site :
Licence To Bill, subscription made easy

ITW Morgan CAMILLERI de @Touchalize, mobile video editing #LeWeb12

Morgan CAMILLERI nous dit quelques mots avant le passage de Guillaume LEMOINE pour Touchalize à la Startup competition de LeWeb… il va lever le voile sur une App iPhone et aussi Android pour éditer des vidéos sur mobiles, en mode tactile évidemment.

A quoi cela sert-il ?

Vous le découvrirez sur le site Touchalize ou sur les 2 videos suivantes.

Un projet toulousain très prometteur !

E-Commerçants, cultivez vos points faibles

Ce billet m’a été inspiré par Henri Kaufman (Pourquoi cultiver ses points faibles)

Il peut sembler paradoxal de cultiver ses points faibles alors que vous passez votre temps à améliorer votre site et à courir, c’est bien légitime, vers plus de qualité et de perfection pour votre site. Les différents conseils que vous pourrez demander iront même jusqu’à vous inciter à renforcer vos points forts !

Pourtant, les points faibles ont beaucoup d’intérêt et ce qu’Henri et PPC ont à nous dire sur « vous » en tant que personnalité, vaut bien d’être entendu pour votre site de commerce qui ne s’en portera que mieux !

  1. Vos points faibles font partie de la personnalité de votre commerce en ligne !
    Dans un contexte de compétition accrue, il est de plus en plus difficile de se différencier. Or, ce sont vos aspérités, ce qui accroche et vous donne une personnalité, qui permettra à vos clients de se souvenir de vous, de revenir, de vous apprécier. Le « petit truc » que les autres n’ont pas.
  2. Analysez vos points faibles : vous pouvez connaître ces « défauts » assez facilement en faisant preuve d’écoute et d’ouverture, en consultant votre entourage et vos clients. En notant leurs remarques pour isoler ce qui mérite d’être travaillé. gardez un ou deux points faibles qui émergent. Point trop n’en faut.
  3. Positivez vos points faibles en points forts, en trouvant comment faire de ces caractéristiques des atouts que vos clients ou prospects peuvent apprécier : vous ne livrez QUE dans votre région (pour favoriser les voisins et assurer une forte qualité de services), vous êtes spécialisé sur telle et telles gamme (ne pas TOUT vendre vous donne une vraie qualité de spécialiste incontestable), etc.
  4. Limitez l’exercice. Il ne s’agit pas de vous dénigrer ou bien de donner à vos client et concurrents un bâton pour vous battre ! Soyez impitoyables sur les autres points d’amélioration de votre site et ne perdez pas de vue votre vocation à mieux faire des affaires.
  5. Testez votre repositionnement. Introduire une note authentique, essayer une nouvelle approche doit rester naturel, sans forcer la note ni jouer faux votre rôle… Les clients doivent le sentir et l’apprécier, ce que vous devrez évaluer avec rigueur et avec leur aide. Demandez-leur leur avis !
  6. Analysez comment les tiers acceptent ces changements, les clients, vos relations ou les fournisseurs s’ils sont concernés. Ajustez progressivement pour trouver la bonne mesure. Par exemple votre fournisseur peut être ravi de voir que vous travaillez le service de proximité dans votre zone de chalandise : il a recours à des distributeurs plus anonymes et s’inquiète de la bonne perception de ses gammes auprès des clients finaux.
  7. Et là, vous deviendrez un commerçant complet, avec ses forces et ses faiblesses et donc un positionnement clair. Vos clients sauront (ou sentiront de manière satisfaisante) pourquoi ils vous achètent à vous : c’est le début d’une relation marchand/client plus équilibrée, personnelle, riche.

Les hommes ou les femmes trop parfaits, c’est l’ennui dans la vie, n’est-ce pas ? Pour les commerce c’est la même chose. Regardez les efforts que font les grands distributeurs pour donner une touche authentique à leurs points de vente : corners, costumes, musique. Dans le commerce en ligne c’est pareil. Soyez vous-même et jouez de vos atouts.

Gagner du temps ? Voici comment avec les vidéos du succès. Merci @HenriKaufman et @PPC

Gagner du temps et faire aujourd’hui ce qu’on aurait pu faire demain…

Pourquoi ?

Pour en profiter avec ceux que l’on aime. Ce qui est bien différent que de procrastiner et laisser filer le temps entre ses doigts en pure perte. Visitez le blog d’Henri pour avoir le détail de la méthode. Intelligent, simple, applicable.

 

Touitteur recrute avec une video banka(b)le

Et si le « nature » revenait à la mode ? Le « roots » quoi !

La Y generation aime les contrastes et consomme aussi bien du glamour confidentiel que du mal dégauchi surmediatisé. J’ai découvert le clip ce matin grâce à PPC avec qui on ne partage pas le même point de vue sur la stratégie suivie. Là, c’est Twitter qui joue la tension dramatique entre 2 pôles totalement opposés :

1/ Twitter recrute (Wahou)

2/ Le clip est quasi ringard et reprend en quasi copier/coller tous les poncifs du recrutement quimanque d’originalité => 2e wahou! Ils sont cools de tant d’autodérision ces futurs maîtres du monde, je meurs d’envie d’envoyer mon CV, ils vont juste en recevoir 34.519 !

Bien joué médiatiquement parlant, car sur le plan de la comédie, heu…

Pas cher, c’est sûr.

Efficace. Magnéto Serge !