post

Digitalisation & magasins connectés – @cdeniaud TRIBUNE – DOC NEWS

Digitalisation & magasins connectés – TRIBUNE – DOC NEWS.

Une chronique de Cédric qui fait du bien au mental et à la vision tête haute : le SOLOMO et le cross canal concernent tous les réseaux de distribution. Il y a convergence avec le client en point focal, il y a élargissement du nombre de moyens de contacts, aussi !

Mon seul regret, Cédric, le fait que cela ne concerne pour le moment qu’un nombre limité d’enseignes… et que hors de ces grandes marques cela mérite encore plus d’efforts. Mais nous sommes là pour nous en occuper !

post

La moitié des jeux de Londres 2012

La passion des Jeux (avec une majuscule) me renvoie à des souvenirs assez lointains maintenant. J’étais jeune et beau (genre !), je jouais au rugby, j’étais toute la journée sur mon vélo, je faisais du ski nautique…

1984 en particulier avait été une grande année. Nous étions restés enfermés quelques semaines avec mon frère à vivre en décalage horaire les performances olympiques à Los Angeles. Où ? En face, au Moulleau ! (je vous écris en direct du Cap Ferret, un régal)

Las, quelques années et quelques vertèbres brisées dans un accident de surf des neiges plus tard, m’ont éloigné des surfaces de jeux. Mais pas du sport.

J’en profite pour remercier à nouveau kinés, ostéo, ergo etc. qui ont eu la patience de m’accompagner dans une remise en forme si complète qu’il m’arrive souvent de devoir expliquer. Parler de cette moëlle épinière abimée qui ne laisse pas passer tous les messages nécessaires au bon fonctionnement du bas de mon corps. Qu’importe, la vie a continué, avec le sourire.

Cet épisode m’a aussi permis de rencontrer de vrai champions. Des champions différents. Des champions allongés parfois, ou à roulette, ou nécessitant l’assistance de personnes dites valides pour comprendre, voir, se déplacer. Mais toujours pour se dépasser avec une rage et une soif de victoire incomparable.

Même si mon implication et mon intérêt pour le sport a décliné, je me sens concerné. Et désolé aussi de voir que le sport olympique qui a tant progressé cette année, côté valide comme côté handicap. Mais que le medias ne suivent pas. Pas du tout.

Je ne regarderai peut-être qu’une moitié des jeux. Celle qui sera diffusée.

Et cela ne changera pas si tout le monde ne se mobilise pas pour obtenir une présence media méritée à ces champions pas comme les autres. Et qu’il faut arrêter le bullshit marketing avec des chaines qui prétende qu’une vacation quotidienne de résumé des jeux paralympiques est suffisante.

Que faire ?

Pour que les choses changent,pour ne pas comprendre, voir et suivre cet événement à moitié.

 

post

Le problème avec SFR (et sa 9box)

Le problème avec SFR 9box c’est qu’il y en a plusieurs.

1° SFR a un client captif, moi

7 lignes mobiles, une 9box, un abo C+, je ne risque pas de m’enfuir comme un voleur, ni de suspendre mes paiements (regroupés). Une négo serrée suite à l’arrivée de Free et un déménagement m’a permis de diviser le total par plus de 2. Mais les manœuvres de résiliation en gardant la continuité de service m’encouragent pas à envisager de partir.

2° SFR ne répond pas à ses obligations

Depuis 1 an que nous habitons à Salon, le débit de 8 Mo a rarement été atteint. Si le décodeur numérique est allumé, il reste à peine quelques centaines de Ko de bande passante à se partager. Et c’est souvent insuffisant : les chaînes numériques laggent, la connection se coupe puisque la Box se réinitialise. De plus en plus souvent… Jusqu’à plusieurs fois par jour en ce moment.

3° SFR est mobile, ils changent d’avis tous les jours, toutes les heures

Vous savez comment ça se passe : un appel, une tentative de solution, une personne aimable qui OUVRE un ticket de support technique. Parfois cela fonctionne quelques minutes, le ticket est alors FERME. Puis on recommence, à l’infini.

Quand la situation est bloquante, vraiment longtemps, on passe au support niveau 2. On teste, on perd son temps pour recommencer la boucle infernale.

Jamais personne ne décide : un peu comme le poisson rouge à la mémoire courte. Pas d’historique. On a déjà fait plusieurs tours de bocal mais il faut oublier et recommencer !

4° Ce n’est pas la faute de SFR (on va dire)

Eventuellement, peut-être, probablement. Un DSLAM au bout de la rue pose problème et il appartient à France Télécom. C’est ce que le niveau 3 d’intervention n’a pas établi : 2 techniciens, un pour SFR, l’autre pour France Télécom qui sont venus tout tester pendant 2 heures le 20 juin. Ils ont tout vérifié et conclu que tout était OK.

Jusqu’au lendemain : le support m’a rappelé pour me dire que le problème n’avait pas de solution. Une baie de brassage France Telecom à 300 m de la maison ne fonctionnait pas bien, sans solution.

5° SFR veut bien me laisser filer, sans laisser de trace de sa responsabilité

Car ce coup de fil du lendemain se doublait d’une offre pour le moins surprenante !

Comme il n’y avait pas de solution pour obtenir une connexion satisfaisante*, SFR me laissait résilier sans frais. Mais SFR me priait surtout de NE PLUS APPELER AU SUPPORT. Élégante manière de se défier de leurs obligations contractuelles.

Bien évidemment, SFR refusa et refuse encore de m’écrire pour me donner leur position : aucune trace, je resterais juste un abonné qui prend l’initiative de partir. De la même manière il reste impossible de parler à un responsable…

(*) Il n’y a pas de solution pour avoir ce fameux débit vendu de 8 Mo. Humour d’opérateur SFR :
  • – Sauf si vous déménagez (Note de moi-même : Hahahaha)
  • C’est encore pire au bout de votre rue (Ha merci je suis consolé)

6° SFR est schizophrène (comme tous les autres opérateurs)

La main gauche (technique) ignore ce que fait la main droite (commerciale), et réciproquement. Ca calme les abonnés les plus agités… et parler à un décisionnaire est IMPOSSIBLE !

7° SFR joue au foot avec ses abonnés

L’amnésie organisée, la conduite aveugle de cette entreprise me font essayer de trouver des solutions bricolées depuis ces dernières semaines mais la situation empire. SFR refuse :

  • De me laisser parler à un responsable (personne dotée d’une messagerie, d’un nom, de la capacité à envisager la globalité du dossier : technique + commercial)
  • De me communiquer les éléments du dossier ou au moins de me dire par écrit que SFR ne sait pas assumer sa part de contrat
  • Éventuellement de faire agir FT sur la ligne (cette dernière phrase est juste une manifestation de l’espoir béat dont je sais faire preuve

SFR joue au foot avec ses abonnés mais je demande qu’on siffle la fin de partie officiellement, par par épuisement de l’abonné qui se fait trimballer…

 

post

Our lifes on Instagram, l’outil social paisible

Il le chante si bien. Il LA chante si bien notre vie sur Instagram… et les avantages du ouifee. Sans chaise qui fait coui au Klout ! Merci JC Frog.

J’en profite pour dire tout le bien que je pense de cette appli qui n’a pas comme point d’intérêt majeur d’avoir été acquise par Marc Zückerberg Facebook.

  • C’est une App pacifique et respectueuse des liens d’amitié noués IRL ou ailleurs

Sur #IG (son petit nom) on peut poster ou pas, en rafale ou pas, dire ce que l’on veut en images. C’est doux, c’est joli en général (trés beau même parfois !), c’est calme toujours. Suivre ou ne pas suivre, qu’importe. Protéger ou pas ses images on a le choix. On est bien loin des LOLILOL de Facebook ou du Twittage déchainé, envahissant, pesant parfois. Même les #pourristagram ou les tâtonnements sont appréciés d’un œil bienveillant. On est loin des concours de kikis. Et même si des champions y sévissent, à l’aide d’applications comme Statigram, pas de problème. Chacun sa vie en couleurs, tranquille.

Les seuls « fights » que j’ai pu y voir sont des #SunsetWar, c’est vous dire la violence qui y règne 🙂

  • C’est une App réellement talentueuse pour tous

Un vrai appeau à #troll cette question : l’application donne-t-elle du talent ? Est-elle à la mesure des gens qui en ont ? Ma conviction est qu’Instagram est source de plaisir minuscules, chérissables, de petits clins d’yeux sympathiques. Que de grands noms de l’image se l’approprient m’intéresse aussi. C’est le Twitter de l’image, la réduction à la quintessence, la distillation du talent ou de l’inspiration. Mais (en général) sans compétition déplacée.

  • C’est une App utile aux e-commerçants

Cela reste à prouver puisque je n’en connais pas qui utilisent Instagram de manière professionnelle. Mais de la poule à l’oeuf… le style rétro, Hasselblad, coins carrés et un peu rétro progresse. Surtout dans les goûts du public. Une affaire de style car si le look est là, la prise de vue professionnelle reste un métier (voir #PeaceAndWool). Même si les reporters de guerre US ou les photojournalistes de rue ont avec leur iPhone un bel outil d’appoint. Gardons en tête que les nouveautés qui arrivent cet été vont changer le paysage : définition, stabilisation, taille de capteur…

  • C’est une App util aux marques

Utiliser Instagram comme le fait Madura ou certaines agences est intéressant, même si cela n’est pas encore mainstream. Une tendance intéressante de communication non verbale, de chemin de traverse à destination de public arty, peu lecteur (comme Pinterest), zappeur, etc.

post

Facebook lance ses nouvelles listes d’intérêt


Créer liste Facebook

Facebook s’enrichit aujourd’hui avec une nouvelle fonctionnalité très intéressante, celle des « Liste d’intérêts », une solution pour vous abonner à des pages, des actualités ou des contacts. Ils peuvent être regroupés et donner un fil d’actualités auquel n’importe qui peut s’abonner (flux RSS ou abonnement Facebook). Vous pouvez créer la vôtre ou les vôtres et les rendre privées ou publiques.

Cela ressemble aux groupes/listes sur Twitter, en particulier pour les sujets populaires, sans pour autant obliger les personnes intéressées à rejoindre un groupe. Cette solution est également une protection contre un éventuel ciblage publicitaire des marques (celui qui peut résulter d’un clic sur « j’aime »).

Pour créer votre liste, cliquez
sur ce lien
.

post

Touitteur recrute avec une video banka(b)le

Et si le « nature » revenait à la mode ? Le « roots » quoi !

La Y generation aime les contrastes et consomme aussi bien du glamour confidentiel que du mal dégauchi surmediatisé. J’ai découvert le clip ce matin grâce à PPC avec qui on ne partage pas le même point de vue sur la stratégie suivie. Là, c’est Twitter qui joue la tension dramatique entre 2 pôles totalement opposés :

1/ Twitter recrute (Wahou)

2/ Le clip est quasi ringard et reprend en quasi copier/coller tous les poncifs du recrutement quimanque d’originalité => 2e wahou! Ils sont cools de tant d’autodérision ces futurs maîtres du monde, je meurs d’envie d’envoyer mon CV, ils vont juste en recevoir 34.519 !

Bien joué médiatiquement parlant, car sur le plan de la comédie, heu…

Pas cher, c’est sûr.

Efficace. Magnéto Serge !

Le Cloud Computing en 3 mn (via @VHE74)

Merci Vincent de nous rappeler l’existence de cette excellente vidéo qui en 3 mn explique clairement comment fonctionne et sert le Cloud Computing. C’est simple comme Gmail !
Bravo à SalesForce pour la qualité pédagogique.

PS : J’ai peur que l’on nous impose en France l’utilisation du terme « Infonuagique », quelle horreur, c’est à peine twittable 🙁