E-Commerçants, cultivez vos points faibles

VideoSuccesKaufmanPointsFortsFaibles1

E-Commerçants, cultivez vos points faibles

Ce billet m’a été inspiré par Henri Kaufman (Pourquoi cultiver ses points faibles)

Il peut sembler paradoxal de cultiver ses points faibles alors que vous passez votre temps à améliorer votre site et à courir, c’est bien légitime, vers plus de qualité et de perfection pour votre site. Les différents conseils que vous pourrez demander iront même jusqu’à vous inciter à renforcer vos points forts !

Pourtant, les points faibles ont beaucoup d’intérêt et ce qu’Henri et PPC ont à nous dire sur « vous » en tant que personnalité, vaut bien d’être entendu pour votre site de commerce qui ne s’en portera que mieux !

  1. Vos points faibles font partie de la personnalité de votre commerce en ligne !
    Dans un contexte de compétition accrue, il est de plus en plus difficile de se différencier. Or, ce sont vos aspérités, ce qui accroche et vous donne une personnalité, qui permettra à vos clients de se souvenir de vous, de revenir, de vous apprécier. Le « petit truc » que les autres n’ont pas.
  2. Analysez vos points faibles : vous pouvez connaître ces « défauts » assez facilement en faisant preuve d’écoute et d’ouverture, en consultant votre entourage et vos clients. En notant leurs remarques pour isoler ce qui mérite d’être travaillé. gardez un ou deux points faibles qui émergent. Point trop n’en faut.
  3. Positivez vos points faibles en points forts, en trouvant comment faire de ces caractéristiques des atouts que vos clients ou prospects peuvent apprécier : vous ne livrez QUE dans votre région (pour favoriser les voisins et assurer une forte qualité de services), vous êtes spécialisé sur telle et telles gamme (ne pas TOUT vendre vous donne une vraie qualité de spécialiste incontestable), etc.
  4. Limitez l’exercice. Il ne s’agit pas de vous dénigrer ou bien de donner à vos client et concurrents un bâton pour vous battre ! Soyez impitoyables sur les autres points d’amélioration de votre site et ne perdez pas de vue votre vocation à mieux faire des affaires.
  5. Testez votre repositionnement. Introduire une note authentique, essayer une nouvelle approche doit rester naturel, sans forcer la note ni jouer faux votre rôle… Les clients doivent le sentir et l’apprécier, ce que vous devrez évaluer avec rigueur et avec leur aide. Demandez-leur leur avis !
  6. Analysez comment les tiers acceptent ces changements, les clients, vos relations ou les fournisseurs s’ils sont concernés. Ajustez progressivement pour trouver la bonne mesure. Par exemple votre fournisseur peut être ravi de voir que vous travaillez le service de proximité dans votre zone de chalandise : il a recours à des distributeurs plus anonymes et s’inquiète de la bonne perception de ses gammes auprès des clients finaux.
  7. Et là, vous deviendrez un commerçant complet, avec ses forces et ses faiblesses et donc un positionnement clair. Vos clients sauront (ou sentiront de manière satisfaisante) pourquoi ils vous achètent à vous : c’est le début d’une relation marchand/client plus équilibrée, personnelle, riche.

Les hommes ou les femmes trop parfaits, c’est l’ennui dans la vie, n’est-ce pas ? Pour les commerce c’est la même chose. Regardez les efforts que font les grands distributeurs pour donner une touche authentique à leurs points de vente : corners, costumes, musique. Dans le commerce en ligne c’est pareil. Soyez vous-même et jouez de vos atouts.

Suivre Hervé

Valvert

Consultant marketing et eCommerce at Ommerce by @Valvert
Hervé Bourdon, fondateur de la société Ommerce.net. Notre équipe donne un coup de main aux entreprises du e-commerce pour augmenter leur visibilité, réussir leur croissance, satisfaire leurs clients.
Blogueur sur www.valvert.net.
Suivre Hervé

Poster un commentaire

show
 
close