post

M. Luther King, égalité, USP

Ce billet est une traduction libre du billet du jour de Perry MARSHALL, homme de marketing remarquable que m’a fait découvrir Marc SCHILLACI il y a bientôt… 6 ans ! (Je vous conseille trés vivement de vous abonner à ses newsletter de marketing ou de SEO) (à celles de Perry) (mais celles de Marc sont bien aussi).

Hier, 15 janvier, on célèbrait Martin Luther King aux Etats-Unis. Il y a 236 ans l’un des père fondateurs des Etats-Unis déclarait :

« Nous prenons les vérités qui suivent comme des évidences : tous les hommes ont été créés égaux, dotés par le Créateur de certains droits inaliénables, parmi lesquels la Vie, la Liberté et la poursuite du bonheur».

Mais MLK avait une vision plus large. Dans ces mots, il mettait une signification encore plus profonde. Car ces paroles évoquaient les questions raciales, plus que sociales.

Un jour de 1955, une certaine Rosa Parks a décidé qu’elle en avait assez. Elle a refusé de céder sa place à un passager blanc dans un bus, ce qui a provoqué un mouvement mondial.

Dans son livre Democracy in America, Alexis de Tocqueville affirmait que chaque développement technologique des 1 000 dernières années avait créé davantage d’égalité, au lieu d’en supprimer. Que ce soit le but recherché ou pas.

Tocqueville a dit que quand vous rendez l’égalité possible, vous permettez aux gens (à la manière de Perry :^) de mettre au point leur propre proposition unique de vente (USP, unique selling proposal). Ainsi, ils peuvent apporter leur contribution personnelle aux autres.

En 1835 il fallait inventer un mot pour designer ceci, alors il a inventé le mot :

«Individualisme».

Rosa Parks a répondu à sa voix intérieure, a pris position en restant assis. Elle a affirmé son individualisme et s’est distinguée.

Martin Luther King a répondu à sa voix intérieure, a agi selon son idée individuelle. Et il a conduit une nation d’Afro-Américains vers la liberté.

Vous êtes un individu : comme Rosa Parks ou comme Martin Luther King. Votre voix intérieure vous appelle à faire quoi ?

Aujourd’hui, vous donneriez-vous cinq minutes pour faire ce qui suit ?

  • Coupez votre ordinateur.
  • Débranchez la TV.
  • Éteignez votre mobile.
  • Éliminez toute distraction.
  • Pendant cinq minutes, demandez à votre voix intérieure : « Qu’as-tu à me dire ? »
  • Ne pensez pas.
  • Ne parlez pas.
  • Écoutez simplement